FR | ES | EN

FSM 2005

LES AUTEURS


Philippe Amouroux

Françoise Wautiez


Ressources et Documents
Quelques court-métrages sur le Fsm Mumbai sur internet.

Après Porto Alegre 2003

Les dix mots clés les plus importants du fsm et les mots clés principaux par continents

30 Propositions pour qu’un autre monde soit possible

Des « mapeadores » au FSM 2003

La Charte de Principes du FSM et la Charte des responsabilités humaines en Chinois

-> tous les articles

 

L’économie solidaire devient un thème majeur au sein de la société civile internationale

Le Pôle de Socio-Economie Solidaire (PSES)

Le Groupe Brésilien de préparation du thème "Economie Solidaire", a proposé aux principaux réseaux nationaux et internationaux de participer à un Réseau International des Promoteurs pour le Forum Social Mondial III. Pour permettre une meilleure communication, le PSES a facilité, comme l’année passée, un forum électronique en français, anglais, espagnol et portugais, avec une forte participation brésilienne et française, mais aussi des participants de plusieurs pays d’Amérique Latine, d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Afrique et d’Asie.

Par rapport à l’année dernière, quelques points très positifs ressortent :

le dialogue a commencé dès l’été européen (juillet 2002), alors qu’il n’avait commencé qu’avec difficulté en décembre 2001 lors du FSMII, le nombre des messages est passé de 100 à 215. la base de toutes les discussions a été les conclusions du dernier Forum (FSM II) (thèmes à traiter en priorité, améliorations à apporter au processus collectif, etc.) 19 réseaux nationaux ont participé au dialogue au lieu des 13 l’année passée. Le Réseau des Promoteurs a pu ainsi organisé un programme commun comprenant :

1/ Un Panel sur l’Economie Solidaire intitulé : "La socio-économie solidaire, une stratégie de développement humain". 2/ Quatre Séminaires sur les thèmes suivants :
-  Consommation éthique et Commerce Equitable,
-  Politiques Publiques, Relations Etat Société,
-  Système Financier Mondial Solidaire,
-  Pratiques Innovantes et Autogestion, 3/ Un Séminaire de synthèse générale des événements sur l’Economie Solidaire incluant des rapports du Panel, des 4 thèmes précédents, des thèmes Monnaie Sociale, Femmes et Economie, et une synthèse globale. 4/ Une dizaine d’Ateliers sur les thèmes précédents et sur le thème de l’OMC.

Un schéma cartographique permet de comprendre comment les événements étaient reliés entre eux. Le processus de synthèse a fait l’objet d’un travail collectif particulièrement bien coordonné. Des groupes de travail ont fonctionné au niveau de chaque thème, puis un groupe, réunissant des représentants de chaque thème et une équipe de synthèse globale, a travaillé une demi-journée avant la table ronde finale.

La synthèse générale des événements sur l’Economie Solidaire a été présentée par Carola Reintjes et Marcos Arruda, lors du Panel de Synthèse du premier des 5 axes thématiques du FSM "Développement démocratique et durable", animé par Walden Bello.

En dehors du programme commun, beaucoup d’autres séminaires ou ateliers ont été organisés sur les différents thèmes de l’Economie Solidaire. Au total, cela représente plus de 130 événements, soit près de 8% des 1700 événements du FSM. 

L’économie solidaire est née au départ pour combler les manques du système actuel : pénurie d’argent, accès interdit pour une partie importante de la population au système économique, au crédit, à l’initiative économique, accroissement de l’écart entre les riches et les pauvres, destruction de l’environnement du fait d’une logique de marché guidée par la compétition et l’accaparement du pouvoir financier. L’économie solidaire commence à émerger, maintenant, non seulement comme une série d’alternatives palliant aux défauts du système, mais comme la préfiguration, grandeur nature, d’une autre économie plus humaine. Ses différentes familles apparaissent clairement complémentaires.

Bien sûr, ceci est tout récent et les militants de l’économie solidaire, que nous sommes tous, sont encore en train de se battre quotidiennement pour exister, pour montrer qu’ils existent et pour montrer ce qu’ils apportent de neuf et de prometteur. Même dans ce Forum Social nous avons encore été obligés de nous battre pour avoir la place de nous exprimer.

Cependant, nous pouvons considérer que le travail effectué a porté ces fruits : dans l’intervention finale du Panel de Synthèse, Walden Bello a exprimé qu’il ne s’agissait plus seulement maintenant de lutter contre la globalisation et de déconstruire le système actuel, mais qu’il fallait construire une nouvelle économie plus humaine. Il a indiqué que l’Economie Solidaire était déjà un témoignage vivant de cette nouvelle économie, et une porte ouverte vers elle. Il a constaté qu’elle était, dès à présent, un des thèmes forts du Forum Social Mondial.

Dans l’ensemble de ce processus, les animateurs et participants des chantiers socio-économiques de l’Alliance ont été très présents, dans le forum électronique, dans l’organisation des Ateliers et Séminaires, dans ces événements et dans le Panel, dans le processus de synthèse. Ils ont été naturellement choisis comme rapporteurs de la synthèse globale et des synthèses sur les thèmes commerce équitable, monnaie sociale, femmes et économie, politiques publiques. Ils ont profité de leur présence à Porto Alegre pour tenir également trois réunions de coordination (équipe globale d’animation, animateurs et participants les plus actifs des chantiers du PSES), suite auxquelles la décision a été prise de tenir, dans les mois qui viennent, deux ateliers méthodologiques :
-  Sur le fonctionnement des chantiers : mise en œuvre concrète de la transversalité entre tous les chantiers et collèges de l’Alliance, élargissement de la participation (géographique vers les continents peu représentés, collégiale, femmes, acteurs de terrain),
-  Sur l’articulation avec les mouvements sociaux, les réseaux opérationnels de l’économie solidaire, et la diffusion et l’impact des travaux des chantiers."

Par ailleurs, plusieurs chantiers (Femmes et Economie, Monnaie Sociale, Commerce Equitable, Indicateurs, Vision) ont tenu une réunion qui a débouché sur un plan d’action pour 2003, lequel sera proposé dans les semaines qui viennent sur les forums électroniques

Pour conclure, ce troisième Forum Social Mondial a été marqué dans l’ensemble par un progrès net du travail collectif d’organisation, de mise en perspective, de synthèse, d’articulation entre les thématiques. C’est l’impression qui ressort sur les grands événements, Tables de Controverse et Panels, et qui a été pleinement vécue dans les événements sur l’Economie Solidaire, Séminaires et Ateliers. Bien sûr, nous savons que nous avons encore beaucoup de chemin à faire dans cette direction, mais nous avons beaucoup progressé cette année. Nous souhaitons maintenant relever avec optimisme le défi de l’Inde en 2004.

 

| Alliance for a Plural, United and Responsible World |