International Network in Environmental Education

Accueil > Εxpériences éducatives > Recherches et Innovations en Education à l’Environnement en Europe (...)

Recherches et Innovations en Education à l’Environnement en Europe (RIE3)

2004, par André GIORDAN, Denise ADLER

Une étude a été menée par le Laboratoire de didactique et d’épistémologie des sciences (LDES) de l’Université de Genève, avec le soutien de la Commission des Communautés Européennes, dans le but de "développer la recherche universitaire sur l’éducation à l’environnement et la coopération en matière d’innovations en Europe". Quel est l’état de la recherche en éducation à l’environnement en Europe ? Quelles innovations se développent actuellement ? Avec quelles perspectives ? Telles étaient les questions globales qui ont été complétées par une attention particulière pour les projets éducatifs prioritaires, la réorientation des programmes, des emplois du temps et des disciplines d’enseignement, l’organisation de l’équipe éducative (pratiques multi-interdisciplinaires ou transversales), les stratégies pédagogiques, les aides didactiques (audiovisuels, logiciels, multimédias), la prise en compte des mécanismes d’apprentissage (gestion de l’information, approche systémique, modélisation, simulation) et la liaison entre l’école et les structures extérieures (centres, musées, écomusées, parcs, médias). Il en est résulté une somme d’informations essentielles qui ont été rassemblées dans une base de données Education pour l’Environnement - Recherches et innovations (RIE3). Cet outil de recherche et de formation est à disposition sous forme de disquette MacIntosh dans le programme 4e dimension, ou éventuellement sous forme de texte Word. Sa structure, établie dans un premier temps en français, sur MacIntosh avec le logiciel 4ème Dimension permet de sélectionner les équipes de recherche et les travaux par des entrées multiples :
- Les équipes de recherche : par leur nom, adresse, profession, activité, spécialités, publics, types d’interventions - Les travaux par auteurs, année, mots clés, intérêts didactiques, niveau, types de document
RIE3 est un sigle qui couvre aussi le titre d’un journal. Letter RIE3 est un réseau informel d’équipes de recherches et d’innovations qui comprend actuellement plus de 750 références. Il répertorie l’essentiel de l’activité des équipes de recherche et de formation (curriculums, conceptions, stratégies didactiques, objectifs, aides didactiques) et intègre des informations tirées de documents provenant d’une centaine d’équipes reparties dans tous les pays d’Europe.

Commentaire

Ce travail s’inscrit dans un contexte de regain d’intérêt pour les questions qui impliquent la société dans des questions scientifiques et technologiques. Les équipes de recherche sont de plus en plus concernées par la diffusion et la mise en large débat de leurs résultats, et non plus seulement par des discussions dans un cercle étroit de spécialiste. Le Laboratoire de Didactique et d’Epistémologie des Sciences, en tant que pionnier dans les recherches sur la compréhension de concepts scientifiques est évidemment partie prenante dans cette dynamique.

Bref état de la recherche

L’enquête a permis de recenser plus d’une centaine d’équipes impliquées dans des programmes et recherches en éducation à l’environnement, et de nombreux réseaux et projets multicentres, dont 11 d’ampleur internationale. Des programmes multilatéraux d’innovations sont déjà en place, avec l’avantage de mettre en commun des ressources, d’améliorer la visibilité, de stimuler des recherches pertinentes et de favoriser la qualité et la cohérence. Les réseaux et projets multilatéraux donnent l’occasion aux régions où l’éducation à l’environnement a le plus de peine à s’implanter de participer de développer des activités même dans des contextes défavorables et créent une infrastructure de communication scientifique, indispensable pour dépasser le stade des initiatives pionnières.
Une recherche en éducation à l’environnement commence à se développer dans l’interface des sciences de l’environnement, de la pédagogie et des questions de sociétés. Mais elle n’apparaît que rarement dans nombre de publications consacrées à l’environnement, qui se focalisent le plus souvent sur les sciences naturelles et les techniques, parfois sur les aspects légaux et économiques. Elle reste marginale dans les sciences de l’éducation et n’est guère implantée dans les programmes de protection.
Pourtant, cette recherche en éducation à l’environnement offre un potentiel de réponses inédites à des problèmes contemporains qui n’ont pas d’issues à l’intérieur des limites des théories conventionnelles ; par ailleurs, il est essentiel que la dimension scientifique des programmes d’environnement soit confirmée, en réponse aux réticences envers les démarches trop politisées ou mal étayées théoriquement.

Formation en liaison avec la recherche

La formation des personnels (enseignants, animateurs, décideurs, formateurs ...) est un point crucial du dispositif de l’introduction de l’éducation pour l’environnement. Elle passe par la mise en place de séminaires spécifiques intégrés aux cursus dès la formation initiale, et la production de ressources à partir des recherches en cours ou par un processus de recherche-formation. En même temps, la formation continue dans ce domaine reste encore à promouvoir, en prenant appui sur diverses structures (entreprises publiques et privées, associations, ONG, etc), et en visant des publics plus larges. Simultanément, des recyclages sur des points identifiés comme prioritaires sont à instaurer, aussi bien pour l’éducation élémentaire que pour les filières professionnelles et spécialisées. En éducation à l’environnement, il est clair qu’il n’existe pas de corps de connaissances préfabriquées qu’il suffirait de transposer à l’usage de l’enseignement. Les savoirs sont élaborés progressivement par les élèves eux-mêmes, facilités par les enseignants ; ces derniers doivent donc être dépositaires de démarches, d’outils et de ressources plutôt que de connaissances frontales.
Des instruments de références, d’investigation et d’évaluation, l’approche de la modélisation, l’analyse systémique, les critères de qualité, de validité ou de pertinence, une familiarité avec les valeurs, la prise en compte des attitudes et la capacité de gérer des démarches complexes prennent donc une importance particulière pour l’enseignant (ou l’équipe d’enseignants).

Perspectives pour l’éducation Une autre éducation formelle est à instaurer à très court terme pour relever les défis qui se posent. De nouvelles ressources sont à valoriser : faire une plus grande place à l’approche du local, intégrer d’autres structures culturelles (musées, clubs, médiathèques, ...). L’école doit introduire plus largement des outils d’investigation à côté de ceux de réflexion et de structuration qu’elle doit profondément réorienter, notamment en privilégiant les méthodes qui facilitent la gestion de la pluralité. Comment faire "partager" cette préoccupation au plus grand nombre ? Comment développer des attitudes et des démarches favorables à l’environnement ? Comment introduire une approche transversale et systémique ? Comment faire apprendre des concepts complexes et en délimiter le champ d’application ? Comment introduire une clarification éthique, sans endoctriner ? Dans un premier temps, on peut capitaliser et théoriser le travail entrepris, le consolider par le biais d’évaluations et de recherche-développement, et l’utiliser pour renouveler des idées et pratiques dépassées. La base de données et la lettre RIE3 sont conçues pour faciliter les échanges sur ce sujet.


Sources : Etude sur l’état des recherches et innovations en éducation à l’environnement en Europe - Rapport sur la première phase. 46 pages, 30 FS.
Bases de données E3 - Education pour l’Environnement - Recherches et innovations, disquette MacIntosh, 180 FS.
Lettre RIE3/Letter RIE3
Letter research & innovations in Environmental Education in Europe, bisannuel, env. 12 pages, français et anglais, gratuit.

Denise ADLER et André GIORDAN, Université de Genève, Laboratoire de Didactique et Epistémologie des Sciences, LDES-FAPSE, 9, route de Drize, CH-1227 Carouge, Suisse, Tél. : 41 / 22 / 705 98 32, Fax : 41 / 22 / 300 14 82

Gisement Yolanda ZIAKA, Polis - Réseau International en Education à l’Environnement, B.P. 4, 84100 Ermoupolis, Syros, Grèce, Tél. : 30 / 22810 / 87804, Fax : 30 / 22810 / 87840, e-mail : polis@otenet.gr