International Network in Environmental Education
Accueil du site > 40. Εxpériences éducatives > 4. Thèmes d’activités et méthodes pédagogiques > Brésil - L’environnement vu par des étudiants et des professionnels de (...)

Brésil - L’environnement vu par des étudiants et des professionnels de différents domaines de connaissance au Brésil

1er 1997, par Edmundo Carlos de Moraes (Date de rédaction antérieure : 1er 1997).

Pour faire face aux questions environnementales, nous devons préparer les gens à agir en tant que professionnels aussi bien que citoyens, à toutes les étapes du processus. Dans ce cas, de nouvelles stratégies pédagogiques sont nécessaires, et pour les élaborer, il est important de savoir comment l’éducation professionnelle intervient actuellement dans la perception des questions environnementales. Dans cette perspective, nous avons comparé la manière dont est perçu l’environnement au Brésil chez des étudiants et des professionnels de différents domaines de connaissance.

Cette étude a été menée à l’intérieur de trois populations : 1) les participants à la troisième rencontre spéciale de la société brésilienne pour le progrès de la science (SBPC), qui avait pour thème central "Les écosystèmes côtiers : de la connaissance à la gestion" ; 2) les participants à la huitième rencontre nationale de la pédagogie et des pratiques d’enseignement (ENDIPE) ; 3) un échantillon du grand public de l’état de Florianapolis, Santa Catarina, Brésil. Les deux rencontres (SBPC et ENDIPE) ont eu lieu à Florianapolis, Santa Catarina, Brésil, en mai 1996, avec des participants de tout le pays.

Nous avons utilisé comme cadre de référence de cette étude l’affiche de la rencontre de la SBPC. Il s’agit d’une image en couleurs comprenant, en bas, la mer et des dauphins, à droite, un groupe de mouettes, sur la gauche, une forêt, et en haut, un ciel nuageux. Une copie réduite de cette affiche a été présentée aux personnes auxquelles nous avons posé ces deux questions : 1. Comment votre conception de l’environnement est-elle représentée dans cette image ? a. Complètement, b. Partiellement, c. Pas du tout 2. Qu’ajouteriez-vous à cette image pour que votre conception de l’environnement soit mieux représentée ? Le questionnaire a été testé préalablement sur un échantillon du grand public (63 personnes), avant d’être soumis aux 283 personnes de la rencontre de la SBPC et aux 145 participants de la rencontre ENDIPE.

Dans les trois populations, nous avons identifié quatre grandes catégories de réponses : 1 Complètement représenté : la conception de l’environnement était complètement représentée dans l’image qui contient exclusivement des "éléments naturels". 2 Les éléments naturels : la conception de l’environnement serait mieux représentée dans l’image en ajoutant exclusivement des "éléments naturels". Exemples de réponses caractéristiques : "animaux terrestres", "rivières et montagnes", "diversité des espèces", "plus d’animaux", "faune et flore", "le relief de la terre", "plages et mangroves", "glaciers", "plus d’écosystèmes", "sable et dunes", "air", "soleil", "minéraux", "plus de vert". 3 Les formes humaines : la conception de l’environnement serait mieux représentée dans l’image en ajoutant des formes humaines, exclusivement ou non. Exemples de réponses caractéristiques : "homme", "formes humaines", "homme, femme", "êtres humains", "gens", "animaux terrestres", "genre humain", "chaîne alimentaire, homme et autres espèces vivantes", "l’action de l’homme et l’homme lui-même". 4 Les activités humaines : la conception de l’environnement serait mieux représentée dans l’image en ajoutant des activités humaines, exclusivement, sans inclure de formes humaines. Exemples de réponses caractéristiques : "pollution", "activité de l’homme", "intervention de la présence humaine", "agression contre la nature", "destruction de l’environnement", "mauvaises choses, réalité", "pollution, détritus, marées noires", "il manque des remarques critiques : la pollution", "saleté, détritus, déforestation", "feux de forêt, ozone", "dévastation".

En analysant les réponses, nous pouvons identifier trois représentations différentes de l’environnement : 1. Les éléments naturels (EN) : l’environnement est représenté exclusivement par les "éléments naturels" sans référence à l’homme ou aux activités humaines. 2. Les activités humaines (AH) : la représentation inclut les activités humaines généralement associées avec la destruction de la nature. 3. Les formes humaines (FH) : la représentation inclut l’image de l’homme. Nous avons séparé les participants de la rencontre de la SBPC en trois domaines de connaissance distincts : les sciences de la vie, les sciences exactes (incluant l’ingénierie et les sciences de la terre) et les sciences humaines et sociales. Dans ce cas, nous pouvons identifier différentes représentations de l’environnement selon le domaine de connaissance. Parmi les participants des sciences de la vie, la vision naturaliste de l’environnement est prédominante. Pour la majorité des gens des sciences humaines et sociales, la représentation de l’environnement incluait les formes humaines, ce qui correspondait parfaitement aux résultats obtenus pour la population d’éducateurs de la rencontre ENDIPE. Enfin, chez les participants des sciences exactes on a obtenu le même pourcentage de représentations incluant exclusivement des éléments naturels que de représentations incluant les formes humaines, avec une intégration considérable d’activités humaines. Dans les deux populations des sciences de la vie et des sciences sociales et humaines, les représentations de l’environnement chez les étudiants et les professionnels sont très semblables. Ce qui n’est pas le cas des participants des sciences exactes où l’on a observé que la majorité des étudiants ont une représentation naturaliste de l’environnement, alors que chez les professionnels la représentation prédominante inclue les formes humaines. Nos résultats démontrent qu’il existe des représentations différentes de l’environnement chez les étudiants et les professionnels, selon leur domaine de connaissance. Ceci est très important si nous avons l’intention de rechercher de nouvelles stratégies pédagogiques pour faire face au défi de l’environnement : une mauvaise représentation de l’environnement pourrait être un obstacle à une action d’envergure dans la vie professionnelle. Il faudrait réaliser une étude supplémentaire et il serait très intéressant de comparer nos données avec celles d’autres pays et vérifier si la tendance que nous avons observée est générale ou correspond à une caractéristique locale. La méthode que nous avons utilisée est très simple à mettre en œuvre et nous aimerions établir des contacts avec des personnes intéressées à développer ce genre d’études dans un projet en collaboration.

P.-S.

NOTE : Recherche menée par by Edmundo Carlos de Moraes, Fabio Antonio Schaberle et Enio Lima Junior. MOTS CLES : Représentations de l’Environnement ; Etudiants ; Professionnels ; Domaines de Connaissance. LOCALISATION : Brésil. REDACTEUR FICHE : Edmundo Carlos DE MORAES, Universidade Federal de Santa Catarina, Centro de Ciencias Biologicas, Setor de Biofisica, 88040-900 - Florianapolis, SC, Brésil, Tel. : 048 / 2319444, Fax : 048 / 2319672, e-mail : emoraes@mbox1.usfc.br

Gisement Yolanda ZIAKA, Polis - Réseau International en Education à l’Environnement, B.P. 4, 84100 Ermoupolis, Syros, Grèce, Tél. : 30 / 22810 / 87804, Fax : 30 / 22810 / 87840, e-mail : polis@otenet.gr

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0