International Network in Environmental Education

Accueil > Εxpériences éducatives > Le matériel didactique en Education relative à l’Environnement > Canada - MADIE - une expérience concrète d’Education relative à (...)

Canada - MADIE - une expérience concrète d’Education relative à l’Environnement au Québec : conception d’un matériel didactique en environnement

1996, par Ecologie en Action en Sagamie

Le Saguenay - Lac-Saint-Jean, une des seize régions administratives du Québec, comporte deux particularités remarquables :
- sa portion habitée peut être comparée à une île au cœur de la forêt boréale, puisqu’elle est séparée des autres régions par de vastes territoires de forêts inhabitées.
- ses limites administratives correspondent à peu près aux limites du bassin hydrographique de la rivière Saguenay.
En conséquence, on peut dire que l’occupation humaine de ce territoire est directement responsable de la plupart des problèmes environnementaux qu’on y rencontre. En contrepartie, et c’est ce qui semble le plus intéressant, les solutions à ces problèmes peuvent être trouvées en agissant à l’intérieur des limites de celui-ci. Ces constatations ont amené plusieurs intervenants de la région à s’engager dans des projets concrets de développement durable, en associant étroitement la population régionale.
C’est ainsi qu’en 1985, est né, à l’initiative d’Ecologie en action en Sagamie, association à but non lucratif, le projet MADIE, Matériel DIdactique en Environnement, qui repose sur les fondements suivants :
- l’environnement est un concept très large aux 3 composantes - écologique, social et économique - interreliées et interdépendantes.
- l’Education relative à l’Environnement (ErE) est un levier très puissant pour faire comprendre les enjeux du développement durable, amorcer des changements de comportement et rendre une population plus responsable face à son environnement.
- la production et la distribution de matériel pédagogique pertinent est un moyen efficace d’associer les réseaux existants qui ne disposent pas de ressources pédagogiques et d’engager la population dans un processus de développement régional durable.
- les thèmes traités sont régionaux et cette approche présente plusieurs avantages : susciter l’intérêt par des contenus signifiants, motiver et stimuler la participation, développer la curiosité, favoriser l’observation directe et donc développer les habiletés qui en découlent (s’interroger, faire de la recherche, comparer, interpréter, ...).
Pour les initiateurs de ce projet, la clientèle scolaire est apparue comme une cible de premier choix : les jeunes d’aujourd’hui sont les adultes de demain ; ils sont tous engagés dans un processus d’éducation, qui comporte des objectifs qui visent l’ErE, mais qui ne dispose pas du matériel adéquat.
Limité par ses ressources et orienté par les résultats d’une enquête réalisée auprès du personnel enseignant de la région, le projet MADIE s’est concentré sur la faune et ses habitats. En apprenant à mieux connaître certaines espèces animales (dorés jaunes et truites mouchetées), en comprenant mieux l’importance de leur habitat, les élèves sont amenés à découvrir à quel point tout dans la nature est inter-relié et à quel point l’activité humaine influence le milieu naturel qui, lui-même, influence notre qualité de vie : santé, culture, emplois, etc.
Il a fallu sept ans pour réunir les appuis et l’argent nécessaires à la production qui a débuté en 1992. Au fil de ces années, le projet a acquis des soutiens et, surtout, généré un partenariat très étroit entre les intervenants scolaires et le milieu socio-économique. Citons le Gouvernement du Québec, la Fondation Asselin, la Fondation de la Faune du Québec, Hydro-Québec, ...
En un peu plus de deux ans, l’association a réalisé :
- une carte géographique de la région de grande dimension (1m.x2m.) et de petites cartes individuelles pour les élèves.
- une "ligne du temps" régionale.
- trois vidéos sur l’eau au Saguenay - Lac-Saint-Jean.
- vingt-six affiches et affichettes sur des espèces animales et leurs habitats fauniques.
- cinq guides pédagogiques adaptés à autant de programmes scolaires ciblés. Chaque guide fournit des informations régionales au personnel enseignant, mais surtout du matériel reproductible pour les élèves qui permet la réalisation d’activités appuyées sur les principes d’ErE.
Bien qu’on ne connaisse pas son impact à long terme, le matériel produit jusqu’à aujourd’hui est utilisé par les 56 000 élèves du primaire et du secondaire d’un même bassin versant. Les principales conditions qui ont permis cette vaste réalisation et font la force du projet MADIE sont les suivantes :
1- concertation des douze administrations scolaires avec investissement de ressources financières et humaines (conseillers pédagogiques),
2- partenariat financier avec des organismes privés, para-publics et gouvernementaux,
3- conception élargie de l’environnement et éducation à celui-ci dans une perspective de développement durable,
4- concordance avec la réalité du personnel enseignant grâce à des enquêtes, consultations, mécanisme de révision pédagogique, etc.,
5- intégration aux programmes scolaires existants,
6- contenu régional, ce qui doit permettre d’intéresser davantage les élèves aux matières académiques et développer leur sens critique,
7- qualité du matériel : la présentation graphique de celui-ci est visuelle et attrayante. Les guides sont faciles à utiliser et comprennent tous du matériel reproductible pour les élèves. L’ensemble des imprimés a été conçu à l’aide de matériel informatique, ce qui en facilite la mise à jour.

Développement - Prolongement
En s’appuyant sur les mêmes méthodes, l’association a également produit du matériel didactique à l’intention des chasseurs et pêcheurs, très nombreux dans la région (notamment des affiches) et des agriculteurs (deux vidéos ainsi qu’une vingtaine de feuillets d’information). Pour ce faire, elle s’est associée au syndicat régional des agriculteurs ainsi qu’aux institutions d’enseignement pour la formation des futurs agriculteurs.
D’autre part, pour l’UNESCO, un des premiers partenaires à appuyer concrètement le projet MADIE, cette expérience représente un modèle de concertation et d’éducation exportable dans d’autres pays. C’est pourquoi l’association coopère depuis 1993 avec une association du Burkina Faso, la Fondation des Amis de la Nature (NATURAMA), et fournit l’expertise quant à la formation d’une équipe de production. Ceci permettra à l’association burkinabé de produire elle-même son propre matériel en partenariat avec son milieu et en fonction de la réalité environnementale du pays.
Enfin, l’association envisage actuellement de coopérer avec d’autres pays, notamment Haïti.

Commentaire
Il faut souligner l’attachement de l’association à s’appuyer sur le contexte régional et à intégrer l’ErE dans le concept du développement durable, ce qui est d’ailleurs clairement explicité dans les guides pédagogiques adressés aux enseignants, par un effort de clarification des concepts impliqués en ErE et une présentation claire des objectifs de l’ErE.
D’ailleurs, les sept points mentionnés ci-dessus ne sont-ils pas des conditions minimales de la réussite d’une telle entreprise ? et donc nécessaires à la réalisation de ce type de matériel didactique en d’autres lieux ?
A propos du matériel proprement dit, on mentionnera sa grande qualité de vulgarisation et de réalisation : dessins clairs et agréables, interactivité entre les fiches, dynamique de l’apprentissage (observations ; questionnements ; recherche et formulation personnelles d’explications, de vérifications, de propositions de solutions ; ...).
Enfin, puisqu’il y a eu création de matériel pour un public adulte - peu visé jusqu’à présent -, ne serait-il pas souhaitable d’en mesurer l’impact ?


SOURCE : « MADIE », Matériel Didactique en Environnement, Réalisation de la corporation Ecologie en action en Sagamie, 414, rue Collard Ouest, Alma, G8B 1N2 Canada
MOTS CLES : Education à l’Environnement ; Matériel Educatif ; Nature ; Ecole.
LOCALISATION : Canada
REDACTEUR FICHE : Michel COMMAS, Square de la paix d’Angleur, 18, B-4031 Angleur, Liège, Belgique

Gisement Yolanda ZIAKA, Polis - Réseau International en Education à l’Environnement, B.P. 4, 84100 Ermoupolis, Syros, Grèce, Tél. : 30 / 22810 / 87804, Fax : 30 / 22810 / 87840, e-mail : polis@otenet.gr