Parlement Mondial pour le 21e Siècle site web en françaissite web en anglaissite web en espagnol


Forum
Discussion
Synthéses
Documents
Calendrier
Participants
Inscrire
Contact
Voici un début de travail sur une Charte d'Engagement préalable à la Chambre des Communautés. ( Je voudrais préciser que ce n'est qu'une piste de travail, parmi d'autres possibles : ce texte est issu de la réflexion de Yhad et de Citerre, avec ajout d'autres textes reçus sur le net. A vous d'en faire ce que vous voulez, de remodeler ou de rejeter ce qui vous semble incorrecte... au niveau de la forme ou du contenu)

1) Plate-forme introductive :

Parce que les activités humaines mettent gravement en péril le fragile équilibre des écosystèmes de notre planète, parce que le changement climatique devient une réalité dramatique et qu’il convient d’y remédier d’ urgence.

Parce que l’être humain, du fait de sa place au sommet de l’évolution, de son intelligence, de ses capacités et de ses connaissances a la responsabilité de devenir gardien et de protecteur de la Terre et des autres espèces.

Parce que nous partageons tous une part de responsabilité pour le genre de futur que nous créerons pour nos enfants et pour d'innombrables générations à venir.

Parce que les hommes prennent de plus en plus conscience de leur interdépendance, les obligeant à trouver des solutions planétaires à des problèmes planétaires, ainsi que des solutions globales à des problèmes locaux et des solutions locales à des problèmes globaux.

Parce que l'écart grandissant entre les riches et les pauvres, mettent gravement en péril la survie et la sécurité de tous. Parce que l'émergence d'un monde meilleur fondé sur l'égalité, la justice et la viabilité écologique peuvent seuls permettre la vie à long terme de nos civilisations, de notre espèce et de notre écosystème.

Parce que les particularismes ethniques, culturels, linguistiques, philosophiques, religieux ont jusqu’à présent servi à diviser les hommes et à les dresser les uns contre les autres, notamment parce que certaines communautés ne sont pas représentées au niveau mondial, qu'il s'agisse de communautés sans terre, de communautés très minoritaires ou de communautés d'idées.

Parce que les particularismes sont une véritable richesse pour l’humanité à condition d’apercevoir sous ces particularismes les caractéristiques fondamentales qui sont communes à toute l’espèce humaine.

Parce que, de plus, chaque humain est un point de convergence de mille idées, particularités géographiques, appartenances linguistiques, culturelles, ethniques; que chacun est modelé par son patrimoine génétique et par son histoire et ses expériences antérieures, ainsi que par ses prises de consciences.

Parce que la seule communauté qui soit capable de respecter à la fois tous les particularismes et les droits humains fondamentaux est la communauté humaine dans son ensemble, gardant une vigilance de tous les instants, veillant à ce qu'aucun particularisme totalitaire ne s'élève au point de faire de l'ombre aux autres particularismes et surtout aux caractères communs à tous les hommes.

Parce qu'un parlement mondial et transnational corresponds au désir de représentativité de projets communs concernant la gestion des problèmes graves auxquels sont confrontés l'humanité et l'ensemble des autres êtres vivants, au-delà des simples intérêts nationaux et privés, et aussi à assurer la reconnaissance et le respect de certains particularismes humains non constitués en Etats.

Parce que la participation à un même scrutin électoral de TOUS les habitants de la planète aurait un impact psychologique considérable quant à la prise de conscience collective du destin commun des terriens.

Parce que, au sein de ce Parlement Mondial, les Communautés d'Idées, au lieu de s’affronter, s’enrichiront et se porteront mutuellement aide et assistance.

Pour ces raisons, est mis en place, aux côtés de l'ONU, une deuxième chambre : La Chambre des Communautés, qui permet à chaque Humain de voter et/ou de faire une proposition quant à la gestion de son environnement et de son avenir. Cette reconnaissance accorde une dignité, une égalité citoyenne et un minimum économique à chaque habitant de la Terre.

2) Charte d'Engagement

Les Communautés candidates, et leurs représentants, les "Porteurs de Propositions" s'engagent sur la Charte d'Engagement préalable. Ils :

1. Approuvent sans réserve :
a - La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et de l'Enfant,
b - La Déclaration des Droits et Devoirs de l'Être Humain,
c - La Charte de la Terre.
d - Le principe de l'égalité des Droits des Femmes, des Hommes et des Enfants.
e - Le principe selon lequel chaque être vivant, qu'il soit humain ou non, a le droit à la dignité, à la liberté, à l’existence et au respect de leurs besoins fondamentaux dans une interdépendance harmonieuse.
f - La plate forme introductive des Valeurs du Parlement Mondial et la plate forme introductive de la Chambre des Communautés.

2. Déclarent solennellement que la guerre, et toute forme de violence armée, est illégale.

3. Approuvent le fait que les litiges entre communautés doivent être résolus au mieux de l’intérêt de chacune des parties, grâce à l’aide de négociateurs, et jamais par les armes.

4. Acceptent, en cas de litige entre communautés et/ou états si les négociations échouent, de s'en remettre au jugement de la Cours d'Arbitrage des Peuples et des Communautés.

5. Reconnaissent que la communauté humaine, malgré et grâce à ses différences, est une, diverse et chamarrée, et qu’elles en font avant tout partie.

6. S’engagent à reconnaître leurs besoins propres comme les besoins des autres communautés.

7. S'engagent à privilégier le dialogue et la concertation.

8. Déclare que les droits et la sécurité de chaque être humain ne peuvent être assurés qu'en préservant les droits de tous ceux et celles qui vivent sur Terre.

9. Déclare avoir la volonté et la conscience d'oeuvrer à des fins servant le plus grand bien de l'ensemble de la communauté humaine.

... voici comme début de cadre que j'espère à la fois assez libérant et à la fois assez protecteur des valeurs dont nous avons discuté. C'est un tel cadre (plus ou moins modifié) qui me parait être le garant de ce que tu demande : "...comment est-ce que nous pouvons assurer que tous les peuples peuvent contribuer à participer complètement au développement des propositions et des idées et que la règle de la majorité ne passe au dessus des droits, besoins, ou approches choisis par le reste ? "
Alliance [FORUM]   [DISCUSSION]   [SYNTHÉSES]   [DOCUMENTS]   [CALENDRIER]   [PARTICIPANTS]   [S'INSCRIRE]   [CONTACT]   [ACCUEIL]
Fondation Charles Léopold Mayer © 2003